Ma nouvelle machine !

mardi 5 avril 2016


Depuis pratiquement 1 an, j'avais en tête de changer de machine à coudre. Non seulement la mienne devenait très insatisfaisante par rapport à mes attentes ; mais en plus j'étais vraiment certaine que la couture était et resterait un loisir dont je ne pourrais me passer et qui me suivrait encore des années. Sur ce constat, à 35 ans, je me suis dit qu'il était temps d'investir dans la machine de ma vie ! Comme ma maman qui avait acheté sa machine en 1979 et qui l'avait utilisée depuis toutes ces années.

Alors j'ai commencé à faire des économies ;-)
Et puis j'ai parcouru en long, en large et en travers forums et blogs de couture en quête d'avis et de conseils. Ca a été la guerre des marques, les fans de Juki, les inconditionnelles de Janome, celles qui ne jurent que par Bernina... J'ai pris mon temps et j'ai fini par m'arrêter sur la marque Pfaff pour essentiellement trois raisons, plus ou moins valables vous allez voir : 
1) c'est la seule marque à proposer le double entraînement intégré
(aussi appelé IDT, c'est le "bras" noir en gros-plan sur la photo en-dessous)
2) la qualité de son point est connue
3) j'ai débuté la couture sur une Pfaff (celle de ma maman si vous suivez bien !), donc tradition familiale oblige... 


J'ai choisi le modèle Quilt Expression 4.2. Les articles de ces deux blogueuses m'ont orientée vers cette machine : d'abord celui d'Annie Coton (qui n'a pas tout à fait la même, mais elle est de la même série) et puis celui-ci de Félicie à Paris qui a fini de me convaincre !

Comme je sais pour l'avoir vécu que c'est très difficile de choisir sa machine, surtout quand on souhaite investir une telle somme pour un certain nombre d'années, je voulais moi aussi en parler ici.

Cela fait donc plusieurs semaines que je l'ai et je peux vous dire qu'elle a déjà bien chauffé ;-) 

Vous avez déjà vu certaines de mes cousettes (ma robe noire en viscose et mon pochon en coton enduit) et il y en a plein d'autres encore, à suivre dans les prochains jours ! 

Ce qui a vraiment changé c'est que je ne suis plus bridée par les capacités de ma machine, je ne m'interdis plus rien.  Elle coud absolument tout et le fait toujours bien : le point est toujours joli, régulier, parfait quoi ! Aussi bien sur du très épais que sur du très fluide : j'ai cousu du cuir et ensuite de la soie sans soucis, sans aucun réglage à effectuer (juste en changeant mon aiguille bien sûr).

Pour la première fois, je me suis donc achetée de la dentelle et je l'ai cousue sans problème. Quand au crêpe de soie, la matière la plus fluide et fine qui existe, qui part dans tous les sens... et bien non : sous le pied de cette machine, le tissu ne bouge pas (bien maintenu par le pied presseur) et les coutures ne gondolent pas (merci l'IDT et le réglage automatique de la tension !). 
Et les épaisseurs... que dire... Tout passe. Ouais ! à moi les ourlets des jeans de Monsieur ! (dommage, je n'ai plus l'excuse de la machine qui ne veut pas coudre le jean !!)



Un peu plus en détails, ses points +++
- elle est grande et lourde : Elle ne bouge pas du tout sur la table et le large espace de couture est vraiment extrêmement agréable (c'est un avantage pour moi car je ne vais jamais la transporter)
- elle a un éclairage de folie, mes yeux lui disent merci
- elle a un coupe-fil automatique : j'appuie sur une touche, le fil du dessus est entraîné dessous, les deux fils sont coupés ensemble, et le pied de biche se relève tout seul ! vraiment un gros +
- on peut programmer les points d'arrêt de début et fin de couture : cela fait des points bien plus jolis et discrets que quand je me servais de la marche arrière
- elle est rapide et moi j'adore coudre vite ! (et si l'on veut, sa vitesse est réglable)
- elle a des canettes à grande capacité : c'est bête mais ça change tout. C'est vraiment agréable de ne pas être tout le temps à cours de fil de canette (et de toutes façons, la machine nous prévient quand la canette arrive aux derniers mètres...) ; autre petit + agréable : pas besoin de désenfiler, on peut recharger une canette directement depuis l'aiguille
- bien sûr, elle a des centaines de points décoratifs, de quilt et de broderie (que je n'ai pas encore totalement explorés)
- elle est garantie 5 ans et cela a aussi compté dans mon choix. J'ai par ailleurs bénéficié d'une mini-formation géniale dans mon magasin Pfaff à Bordeaux (les filles de la région, je vous conseille vraiment de passer par eux, un gros + pour un tel achat) : accueil chaleureux et surtout la gérante de la boutique a une connaissance et maîtrise absolue de ses machines. Grâce à elle, en seulement 2 heures, j'ai pris en main la mienne sans appréhension, sans aucun souci, presque comme si je l'avais toujours connue. Et pourtant c'est le jour et la nuit par rapport à mon ex-machine.


Sur ce : vive la couture, vive la couture et vive la couture !



En photos : de la soie, du biais coton, du molleton sweat... je passe tout sous ma nouvelle machine !

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me les poser dans les commentaires.


J'ai même testé l'alphabet ;-)