La nouvelle maison

lundi 23 mai 2016







Et voilà, nous y sommes. Le 29 avril 2015, les fondations étaient coulées ; le 5 mai 2016, c'était le grand jour, l'emménagement, enfin.
Oui, pour une construction, il faut de la patience. Mais pas que. Beaucoup de self-control pour gérer les situations de crise aussi.

Le dernier mois, tout s'est accéléré, parce qu'il était hors de question de reculer une nouvelle fois notre arrivée. On a dû aller très très vite. J'ai fait 3 virées commando chez Ikéa et j'ai rempli à chaque fois une camionnette : pour la cuisine, pour mon bureau et pour notre dressing. Ont suivi des heures, des heures, des heures de montage de tous ces meubles. Bref, ne me parlez plus de vis, taquets ou tiroirs pendant les 10 prochaines années.

Nos anciens meubles ont trouvé naturellement leur place, on verra bientôt pour de nouveaux peut-être. Les étagères se sont remplies, les placards aussi. On a pris doucement nos marques. Je vous jure que les 1ers jours dans cette maison, je ne savais plus ou j'habitais, j'avais perdu tous mes repères ; je n'y croyais pas que nous habitions "notre chantier", que cette maison c'était la notre. Ouahou !!

Comme j'ai eu plusieurs fois la question sur Instagram, j'y réponds ici aussi : nous nous sommes fait aider d'un architecte. Je dis "aider" parce qu'on a quand même fait beaucoup de choses seuls. En effet, nous avons conçu tout l'agencement intérieur de la maison et dessiné les pièces nous-mêmes, leurs dimensions, les circulations... On avait des idées précises sur ce que l'on souhaitait, adapté à notre mode de vie. Et on a puisé beaucoup d'inspiration sur le net et notamment sur Homify parce qu'il y a des projets détaillés de vrais professionnels, architectes et décorateurs ; pour une maison moderne comme la notre, c'est une aide précieuse.
Notre archi nous a ensuite validé ces plans, les a mis au propre et nous a proposé l'esthétique extérieure de la maison. On a eu un vrai coup de coeur pour ses idées de toit en zinc patiné, de menuiseries en alu noir, et de mix entre murs en enduit blanc et murs en bardage bois (ici).

On a aussi pris possession de notre jardin... Il y a eu le premier bain dans la piscine même pas entièrement remplie avec une eau très très froide...
Il faut savoir que si nous avons décidé de quitter notre ancienne maison et de construire, c'était en grand partie pour pouvoir bénéficier d'un joli espace extérieur. Avec deux jeunes petits garçons et habitant une région au climat plutôt sympa (les Pyrénées Atlantiques), c'était notre désir numéro 1. Et on l'a longtemps cherché notre terrain parfait... 3 ans... Mais il est là, exposé plein sud et sans vis-à-vis tout en étant en ville. En plus on n'est pas peu fiers d'avoir réussi à semer du gazon à l'automne sur la partie la plus éloignée de la maison, là ou aucun artisan ne pouvait venir déverser son plâtre ou ciment ! On a donc déjà une belle pelouse sur la moitié du jardin ; l'autre partie étant comment dire... à arranger !! Plus ou moins prochainement ;-)
(et Félix nous aide avec son petit râteau...)

Vont venir toute la déco, les finitions, le rangement, les derniers achats d'électroménager, la pose de la terrasse, des lustres et appliques, des poignées de portes, des stores et rideaux... plein de travail mais aussi beaucoup de plaisir !

N'hésitez pas à me laisser un petit com si vous voulez plus de précisions sur quoi que ce soit ;-)
A bientôt,

Hélène