★ Customiser un fauteuil #2

lundi 9 août 2010


Me revoilà aujourd'hui avec un petit Avant-Après...

Pour mon fameux atelier dont je vous ai beaucoup parlé et dont je ne vous ai encore rien montré, ou presque, hum hum, honte sur moi, je fais durer le suspense dirons-nous (je profite un peu de mes vacances en vrai...), j'avais grand besoin d'un fauteuil bien confortable mais surtout joli. Pas du tout envie de me retrouver avec un siège de bureau sur roulettes bien classique et pas toujours esthétique. Alors je suis partie en quête du fauteuil idéal, et j'ai eu de la chance parce que je l'ai trouvé assez vite au fin fond d'un des hangars d'Emmaüs. Une petite chaise à acoudoirs en bois dont la forme m'a tout de suite fait pensé au design scandinave. Mais pas son prix : 5 euros plus tard, ma petite chaise était chargée dans ma voiture.

Alors, état des lieux :
- un bois qui a l'air joli mais recouvert d'un vernis super moche et très mal appliqué...
- une assise en skaï jaune clair sali par les années...
- mais une structure stable et un bois sain, deux critères très importants

J'avais envie de conserver le bois brut, une fois n'est pas coutûme moi qui adore les meubles peints. Bah là, non, le bois est super clair et très beau, les premiers coups de ponçeuse me le confirment. Donc je me lance dans un ponçage minutieux... et assez long ! Il m'a bien fallu 2 heures de travail pour en venir à bout (je l'ai fait en plusieurs fois parce que mon bras ne supporte pas longtemps les vibrations de la ponçeuse électrique).

Après, ça n'a été que du plaisir : dévisser l'assise, 4 vis seulement, fastoche. Puis la recouvrir d'un velours ras gris anthracite, pour bien contraster avec le bois clair. Quelques aggraphes tout le tour. Cette étape ne m'a pas pris plus d'1/4 d'heure.

Je vous dis à très vite. Et j'en profite pour vous remercier vous toutes qui prenez le temps de me lire et de visiter mon petit chez moi. Merci aussi à celles qui laissent des coms. Je l'avoue j'ai du retard pour vous répondre, les vacances me rendent quelque peu fainéante...